Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

mercredi 22 novembre 2017

MONTOLIEU : VILLAGE DU LIVRES, VILLAGE D'ARTISTES ...

"En terre d'Aude, situé entre Toulouse et la Méditerranée, au point de rencontre de deux climats, sur les pentes sud de la Montagne Noire,
le Cabardès est une zone de transition entre l'Est et l'Ouest. A 15 km de la Cité de Carcassonne, Montolieu Village du Livre existe depuis 1989,
à l'initiative de Michel Braibant, relieur et fondateur du Village du Livre et du Musée des Arts et Métiers du Livre de Montolieu".



 TOUTES LES LIBRAIRIES ICI

« De même que les informaticiens ont doté la Californie de la fameuse Silicon valley, des libraires ont donné à notre Grand Sud entre les ravins de Montolieu, ce qu’on pourrait appeler la « cent-mille-tomes-vallée », si le chiffre n’était depuis longtemps dépassé. C’est en fait une T.G.B., une très grande bibliothèque, répartie à travers le village en une quinzaine de salles qu’on appelle, comme Montaigne, des « librairies ». Sous cette dénomination, cette bibliothèque éclatée, adossée à de gigantesques réserves, offre à chacun la possibilité d’y trouver son trésor. Dans les allées, les travées et les recoins de librairies éparpillées dans les ruelles et sur les places de Montolieu, une foule bigarrée et peu bruyante de lents visiteurs écume ainsi, jour après jour, ce fonds gigantesque. Et chacun repart, en jubilant, chargé de son butin de trouvailles – de tous les pays, de tous les âges, dans tous les formats, à tous les prix, et sur tous les domaines du savoir ou du rêve. Heureux livres, qui survivent ainsi à leurs auteurs, à leurs lecteurs, et même à leurs libraires ».                        
Bernard Lortholary





 

 

***GALERIE WILLY BÂ

20 impasse de la Manufacture
Avec WILLY BÂ, TIFFANY VAILLIER, GUY FREDERICQ, FRANCK GUILMARD, ELIETTE CHALET ....





 *** ATELIER PROPEACE ART 

04 68 24 07 11











***LE ZION-EXPO
LE CAMELEON





*** BORIS MERLE - ARTISTE PLASTICIEN
 06 27 59 68 89

boris.merle@orange.fr








***MANGER A MONTOLIEU ... Chez CASQUETTE ET CHAPEAU
 2 Place de la Liberté



LE SITE DU VILLAGE

MONTOLIEU SUR WIKIPEDIA

MONTOLIEU SAUVE PAR LE LIVRE

(cliquer sur les liens)

mardi 21 novembre 2017

DANS L'ATELIER D'ANTOINE BIROT


Ceux qui suivent ce blog se rappellent sans doute de mon coup de cœur pour les curieuses machines et les rouages insolites d'ANTOINE BIROT, artiste découvert à Angers en mars 2015.

J'ai rencontré Antoine à Paris, visité son atelier et découvert son nouveau travail.

Ce jour là il fut question de cités imaginaires, des cicatrices d'établis de menuisier, de cire d'abeille, de bronze teinté ....

















Et son dernier travail ...












Marie-Paule Dousset a écrit un texte sur les cités pour accompagner mes photographies :

Les Cités

Parallèlement à ses mécaniques poétiques, à ses sculptures en mouvement, Antoine Birot occupe aussi l’espace de manière stable avec des œuvres en bronze. En 2016, en visitant l’atelier d’un menuisier, il est fasciné par les pièces de bois que l’artisan utilise afin d’amortir les coups de lame de scie. Dans ces pièces hachurées que l’on appelle des martyrs, il voit l’ébauche d’une ville se dessiner. Il commence alors par créer un quartier urbain compact fait de pièces de bois où traces et cicatrices se lisent en vue aérienne. 

Julien Gracq a écrit que « La forme d’une ville change plus vite que le cœur d’un mortel » et la cité d’Antoine Birot en témoigne. Les pièces de ce qui semblait un puzzle dense s’écartent pour laisser passer la lumière. Les blocs deviennent Cité avec bâtiments et quartiers, qu’il fait et défait jusqu’à trouver l’emplacement définitif.
La forme d’un volume est toujours avec des formes géométriques, soit en rectangle, soit en L, mais la largeur tout comme la hauteur varient. Le plus petit bronze semble sortir de terre comme un bas-relief sortant des sables, tandis que le plus haut cherche la verticalité inflexible de la vie.

Pas de courbe dans ces paysages donc pas d’humains déambulant dans les rues inanimées de cette ville abandonnée, pas de nature, d’animaux, d’arbres… cette vision apocalyptique révèle son humanité lorsque le visiteur la regarde, se déplace et en fait le tour, révélant tout un jeu de perspectives, d’ombres, de textures qui montrent que même lorsque l’humain n’est pas visible, il reste présent. C’est sous cette forme que l’artiste continue à questionner le mouvement et la position de l’humain dans le monde.

A ce jour, les Cités se déploient en mégalopoles, agglomérations, pièces parsemées :
  • une mégalopole ou grande Cité de plus de cinquantaine de pièces
  • des agglomérations comme cette première Cité de la série, appelée Cité I, qui regroupe quinze pièces en bronze sur un socle de 40 x 60
Antoine Birot travaille dans son atelier des bords de Loire, depuis la forme en bois, puis l’empreinte, en passant par le moule, le coulage en cire, la cuisson et le coulage du bronze. Cette autonomie lui autorise toutes les expérimentations. Il peut décider de garder des éléments de surface avant de cisailler, repousser, marteler ou patiner, il peut expérimenter des matières, des tailles, des volumes. Chaque pièce est unique, toute de forme différente mais dans un travail de répétition du presque même.

Antoine Birot présentera pour la première fois les Cités au grand public lors d’une exposition qui lui est consacrée à Angers, du 31 mars au 8 avril 2018, à La Tour Saint-Aubin, rue des Lices/place Saint-Eloi, 49100 Angers


Si vous aimez le travail d'ANTOINE BIROT n'hésitez pas à contacter Marie-Paule Dousset : mp.dousset@wanadoo.fr

LE BLOG D'ANTOINE BIROT

ANTOINE BIROT ET LES GRIGRIS DE SOPHIE

ANTOINE BIROT SUR FACEBOOK

(cliquer sur les liens)